Joy iS The eSSeNce oF SuCceSs
“Stop acting so small. You are the universe in ecstatic motion.” ― Rumi
Bonjour et bienvenue à tous . Installez-vous confortablement avec une bonne tasse de thé ou de café et partez à la découverte de mon espace magique. N'hésitez pas à commenter mes articles et me contacter au besoin . Je vous enveloppe d' Amour et de Lumière . )O( Yabyum )O(

Lugh, le dieu aux Multiples Compétences

 Le dieu qui initia la fête d'août, dans l 'ancienne Irlande, se révèle moins clairement que Brigit. [...]

Nous devons remonter dans le temps pour découvrir Lugh, mais Jules César nous donne un indice sur son identité et sa fonction, quand il écrit que le dieu adoré de la plupart des Gaulois était Mercure, qui, déclaraient-ils, était " l'inventeur de tous les arts", le gardien des routes et des voyageurs ,et un patron des affaires et du commerce.

Les Gaulois appelaient ce dieu Lugus, et son nom fut donné à de nombreuses cités européennes [...]

En Irlande Lugus devint Lugh , un héros renommé des Tuatha de Danann. Certains érudits croit que son nom dérive du vieil irlandais "lug", " lumière, clarté". Il était appelé Lugh Lamhfhada , Lugh au Long Bras, qui pouvaient désigner les rayons du soleil.

D'autres considèrent plus vraisemblablement que son nom dérive d'un mot celtique: lugios, qui signifie " serment", parce que Lugh était le patron des contrats sociaux. Son" long bras " peut simplement être une allusion à ses armes à longue portée , étant donné qu'il était réputé pour son habileté à la fronde et à la lance.


Parmi les Tuatha de Danann, Lugh était appelé Samildanach , Aux Multiples Habiletés", ce qui veut dire qu'il était maître en de nombreux arts. Ces arts étaient non seulement l'artisanat mais aussi la magie et la guerre .

....


Lugh vient à Tara


Nuadu, roi des Tuatha des Danann, donnait un grand festin à Tara, mais malgré les mets somptueux et les nombreux divertissements, il était évident que les gens étaient mal à l'aise. Leurs ennemis , l'armée des Fomoiré, rassemblaient leur forces pour attaquer l'Irlande, et leur armée était immense et terrifiante. Le gardien veillait à l'extérieur , quand il vit un groupe d'inconnus chevauchant vers les portes. À leur tête , il y avait un jeune guerrier , fort et beau, portant une couronne royale. Quand ils furent arrivés à proximité de la porte, son héraut proclama qu'il était Lugh des Sauvages Combats.



" Que voulez-vous ? demanda le gardien. "Si vous n'avez rien à nous offrir , je ne compte pas vous laisser entrer."

"Demande moi seulement, dit Lugh, je suis un bâtisseur "


Le gardien commença à faire demi tour.

" Nous n'avons pas besoin de vous . Nous avons déjà un bâtisseur , Luchta mac Luachada."

"Demande encore gardien , dit Lugh, je suis le forgeron"

Le gardien secoua la tête." Nous avons déjà un forgeron, Colum Cualeinech aux trois techniques nouvelles .

Lugh dit : " Allons, demande encore, je suis champion à la lutte !"

Le gardien bailla : " Nous n 'avons pas besoin de toi. Nous avons déjà un champion : Ogma mac Ethlend Abcan mac Bicelmois; les hommes aux trois dieux l 'ont choisi dans les tertres du Sidh.

"Alors je dois te faire savoir que je suis aussi un guerrier".

"Nous n'avons pas besoin de toi. Nous avons déjà un guerrier , Bresal Etarlam mac Echdach Beathlaim."

"Bien et que pense-tu de ceci: je suis poète et historien".

"Nous n'avons pas besoin de toi, nous avons déjà un poète-historien, En mac Ethamain.

Lugh dit: " Maintenant écoute: je suis magicien"

"Nous n 'avons pas besoin de toi. Nous avons tant de druides et de gens de pouvoir que nous ne savons qu'en faire".

Lugh dit: " Bon voici autre chose, je suis médecin"

"Nous n'avons pas besoin de toi, Dian Cecht est notre médecin"

"Avez vous besoin d 'un échanson?"

"Nous avons pleins d' échansons: Delt et Drucht et Daithe, Tae et Talom et Trog, Glé et Glan et Glesse".

Lugh dit: " je suis sûr que vous avez besoin d'un fondeur de bronze".

"Nous n'avons pas besoin de Lugh, dit le gardien d'un ton sarcastique . Nous avons déjà un fondeur de bronze , Credne Cerd".

Lugh approcha son visage de celui du gardien et murmura: " Demande au roi si il a besoin d'un homme qui peut tout faire . Sinon alors, je quitterai Tara".

Le gardien alla dans la salle royale et raconta tout cela au roi.

"Un guerrier est arrivé dont le nom est Samildanach - Celui qui a de Multiples Habiletés, il pratique chaque art et les maitrise tous".

Nuadu écouta pensivement puis ordonna à ses meilleurs joueurs de défier Lugh au jeu du fidchell , un jeu ressemblant aux échecs. Lugh gagna toutes les parties - ce qui n'est pas surprenant vu qu'il en était l' inventeur - et Nuadu fini par déclarer: " Conduisez-le à la cour car jamais ses pareils ne sont venus à Tara".

Le gardien le laissa entrer et Lugh fut conduit au siège du sage, parce qu'il était le Maître de tous les arts. Mais Ogma le champion voulu le mettre à l'épreuve. Les muscles bandés il souleva une dalle si lourde qu'il fallait un quadruple attelage de bœufs pour la déplacer et il la jeta contre le mur. Lugh sortit calmement et la relança pour qu'elle revienne à sa place, et donna un petit coup au morceau du mur pour combler la brèche. Les guerriers assemblés se divertissaient fort des exploits de Lugh.

"Joue nous de la musique maintenant si tu es harpiste! " crièrent - ils . Aussi Lugh prit la harpe et commença à jouer . Il joua la Musique du Sommeil, qui les fit dormir un jour entier ; Il joua la musique du chagrin qui les fit pleurer comme des bébés. Il joua la Musique de la Joie, ce qui fit qu'ils essuyèrent leurs larmes avec leurs manches , et qu'ils se mirent à faire la fête;

Nuadu commença à penser qu 'il avait en face de lui le guerrier qui pouvait les sauver des Fomoiré redoutés; Il tint conseil avec ses druides et céda à Lugh sa place sur le trône royal de Tara, pendant treize jours et treize nuits.


Lugh conduisit les Tuatha de Danann pour remporter la victoire sur les Fomoiré. D'abord ses hommes essayèrent de le tenir à l'écart du combat , parce qu'il était trop précieux pour être perdu, mais il parvint à échapper à ses gardiens, et il apparut sur la ligne de front , exhortant se hommes à aller sus à l'ennemi. Balor, un des Fomoiré les plus monstrueux et les plus craints, entendit Lugh, alors qu'il se tenait sur une jambe , un oeil fermé, criant des encouragements et disant des charmes destinés à affaiblir le camp ennemi . Balor avait une arme exceptionnelle et terrible : un œil lançant du poison qu'il tournait vers ses ennemis, qui alors tombaient morts.

Une paupière avec une bague d'ouverture polie le recouvrait quand il ne servait pas et il fallait quatre hommes pour la soulever.

" Soulève ma paupière valet pour que je puisse voir le bavard qui veut une querelle avec moi!" ricana Balor. Mais quand son œil commença à s'ouvrir , Lugh mit une pierre à sa fronde et la lança dessus. Elle traversa la tête de Balor et les Fomoiré purent contempler l'œil mort.

Ce furent les Tuatha des Danann qui remportèrent la journée; ils ne tardèrent pas à mettre les Fomoiré en déroute et à les rejeter à la mer;



L'un des Fomoiré qu'il étaient sur le point de tuer , Bres mac Elathan, marchanda pour sa vie et sa liberté , avec Lugh, en révélant les secrets du labourage , des semailles et des moissons. cela peut éclairer sur le sens symbolique de la bataille entre les Tuatha de Danann et les Fomoiré, il peut s'agir d'une guerre entre les humains et les forces de la nature qui avaient le pouvoir de donner ou de retirer les fruits de la terre.

La bataille du Moytirra n est rien d'autre qu'une version celtique du conflit primordial entre les forces de lumière et d'obscurité, de la nature contre la culture artificielle , de l'esprit contre le mental.

Lugh, en tant que "Celui aux Multiples Compétences" est la personnification des réalisations les plus grandes de la société celtique"

"Trois abondances en Irlande:

une abondance

d'épis de blé, une abondance de fleurs , et

une abondance de fruits."

Triade irlandaise


Source: Vivre la tradition celtique de Mara Freeman




Méditer sur Lughnasad…



*La fête de la récolte. Un festival très très ancien, probablement remontant à l’âge de fer.


Il est important de faire une pause, et de se demander: quel talent ai je récolté cette année?


J’ai besoin de rentrer ma récolte avant l’hiver et de remercier les Dieux pour les richesses accumulées, qui vont me permettre de passer l’hiver.


Il ne s’agit pas que de mon talent, mais aussi de le partager avec ceux de ma tribu qui sont dans le besoin.

Je peux en outre me poser la question suivante:

Suis je satisfaite de la manière dont ma tribu honore mon don, ma spécialité ?


Fais je partie de la bonne tribu?


Suis je suffisamment relié aux personnes qui me correspondent, spirituellement parlant ?


D’autre part, ma récolte ne se ferait pas sans la Déesse de la Terre que nous nous devons d’honorer aussi.


Tout ce que nous avons nous vient des Dieux et est soutenu par eux, qui nous donnent l’équilibre dont nous avons besoin pour vivre.


Honorer et adorer les Dieux est fondamental à cette période pour nos ancêtres, et qu'en est-il ne nous?


Les talents spécifiques des hommes de la tribu de Tuata Te Danaan doivent aussi se manifester là. Est ce que je manifeste réellement mes dons ? Tous mes dons?


Ou bien est ce que je me contente de « consommer du spirituel » ?


Les Tuatha De Danaan eurent à se battre pour avoir leur espace, après des années d’errance qui renforcèrent leurs savoirs techniques spécifiques. N’oublions donc pas que le nomadisme rend inventif….


A la deuxième bataille,  où ils se battirent contre les Fomoré et les vainquirent, ce qui leur  permit de gagner est la présence du Dieu Lugh.


Lugh leur amena les différents talents, mais surtout tous les talents en même temps.!


Cela veut dire que nous devons développer nos talents pour vaincre les forces obscures !  Les difficultés des expériences de nos vies passées nous rendent encore plus spécifiquement forts pour vaincre ces forces obscures lorsqu’elles se présentent.


C’est le sens des « batailles » mythiques, qui symbolisent ce qui se passe dans le monde spirituel, mais aussi dans nos âmes.


Notre incarnation dans une famille peut aussi suivre le même schéma;: les barrières des circonstances adverses et les barrières de l’éducation familiale, sont autant d’outils que le Destin met sur notre route pour nous obliger à les dépasser.


Cela veut aussi dire que nous sommes au service de notre tribu par nos talents.


Les Tuatha De Danaan n’ont jamais oublié que c’est la Déesse de la Terre qui pourvoyait aux besoins de leur peuple. On ne peut honorer Lugh sans honorer en même temps Tailtiu.


C’est pourquoi dans nos récits mythiques le héros doit gagner la main de la Déesse de la Terre, à travers une série d’épreuves difficiles.


C’est aussi pourquoi intervient la ruse et son autre pendant : la communication…Les deux sont inséparables.


Lugh est assimilé souvent à Mercure., la planète de la communication… Lugh doit entamer des pourparlers pour rentrer dans la cour. Il doit apprendre à OSER dire les choses. Il doit « s’affirmer. »


Il est aussi proche d’Uranus, donc il amène la révolution. Grâce à son lance-pierre il assené un coup fatal à Balor, le roi géant et champion des Fomoré. Ce qui fait que Lugh est victorieux de la tyrannie.


Notons que les Fomore ont un oeil « unique » donc une vision limitée….


Ils sont « borgnes comme on dit, ce qui conduit au fanatisme et à la tyrannie du même coup…Or il  nous est proposé à la Lughnasad d’honorer un Dieu polyvalent et polytechnicien, ruse, habile et ouvert…! *


Actuellement les Tuatha Te Danaan attendent sous terre que l’humanité, qui actuellement a régressé, s’ouvre à nouveau à leurs talents et leur techniques…

Je me rends compte actuellement à quel point être créative et découvrir sans arrêt de nouvelles techniques, de nouvelles voies d'artisanat me soutient pendant cette période historique que nous traversons. Je ne pourrais que trop vous conseiller de développer vos talents et de les laisser enrichir votre vie comme jamais! Vous pourriez être surpris de l'impact et des extraordinaires bénédictions que cela peut vous apporter!

Dans quelques jours, nous célébrerons Lughnasad, et nos premières récoltes. 

Si vous avez planté les bonnes graines, alors vous pourrez festoyer et vous réjouir :))

Je reviendrais écrire quelques articles d'ici là :)

Plein d'amour à tous et une merveilleuse semaine à tous


* d’après l’enseignement de Michael Conneely

3 commentaires:

Commentaires et témoignages